La chapelle royale de Dreux

Vue générale de la chapelle de Dreux, sur sa façade principale
Chapelle royale de Dreux, façade principale, Agence Rol, février 1824. Source : Gallica.

Janvier 1839, la princesse Marie d’Orléans, fille de Louis-Philippe, vient de mourir. Le roi des Français souhaite que la sépulture de sa dynastie soit la chapelle funéraire familiale, à Dreux, plutôt que la basilique Saint-Denis1. Hélas, en cette triste occasion, preuve est faite des limites du lieu pour endosser ce rôle. Des travaux sont donc entrepris dès le printemps suivant et confortés par un second drame dans la famille royale, le décès du duc d’Orléans, Ferdinand-Philippe, en 1842. Mêlant structure et décoration, le chantier qui transforme l’édifice est le premier d’ampleur auquel participent Michel Liénard, nouvellement établi à son compte depuis 1838, et son associé, Émile Knecht.

Continuer la lecture de La chapelle royale de Dreux
  1. Ce sera officiel par l’ordonnance du 23 juin 1843. []